La voiture électrique : pas seulement d’avantages

Voiture électrique en train d'être chargée.

Ces derniers temps, l’écologie étant un sujet de préoccupations croissant, on entend de plus en plus parler de la voiture électrique dans le milieu de l’automobile. Mais comment fonctionne-t-elle réellement ? D’où provient l’électricité dont elle a besoin ? Qu’est-ce que les batteries qui l’alimentent ? Bien que la voiture électrique est vue comme une solution écologique dans le domaine de l’automobile, la réalité est bien différente, au moins, de nos jours.

 

Les origines de la voiture électrique

La voiture électrique ne date pas d’aujourd’hui : c’est au XIX siècle qu’elle a fait ses premiers pas. D’ailleurs, c’était une voiture électrique qui a franchi la première la barre des 100 km/h en 1899. Appelée la Jamais-contente, elle était Belge et appartenait à Camille Jenatzy. Pourtant, au début du 20ᵉ siècle, les voitures à essence ont vite supplanté cette dernière et ce n’est que ces dernières années que, par soucis d’écologie et d’économie, elle revient sur le marché.

Points clés de la voiture électrique

En effet, elle est souvent présentée comme plus respectueuse de l’environnement parce qu’elle n’émet pas de CO2. Cette affirmation se fait, car elle n’a ni pot d’échappement ni réservoir à essence, la voiture électrique pourrait bien être la solution au problème. Cependant, même si elle n’a pas besoin d’essence, il semblerait qu’elle est néanmoins besoin d’électricité.

En France, la plus grande production d’électricité repose sur les centrales nucléaires. Dans d’autres pays, comme la Chine, on a recours à des énergies fossiles pour produire de l’électricité. Comme l’on peut le constater l’énergie nécessaire au moteur d’une voiture électrique n’est pas toujours si ” verte ” que l’on pourrait le croire au début. Pour cette raison, il faudra mieux investiguer afin d’obtenir quelques matériaux plus respectueux de l’environnement. 

Points clés de la voiture électrique

Tournons-nous maintenant vers la batterie nécessaire à l’accumulation de l’électricité. Elles sont composées de lithium-ion, des matériaux avec un recyclage difficile. Tout d’abord, pour les fabriquer certains métaux rares sont nécessaires et sont extraits dans des pays où l’écologie n’est absolument pas à l’ordre du jour. De plus, son recyclage ne semble pas encore être une réalité pratique. Nous pouvons le constater en visitant les déchetteries du pays : là-bas, ces métaux lourds s’accumulent et le traitement nécessaire pour les éliminer n’est pas toujours appliqué.

Perspectives pour la voiture électrique

Ainsi il est possible d’envisager une voiture électrique toujours plus écologique, peut-être qu’une voiture autosuffisante serait possible ! Bien loin de l’utopie, des marques comme Volkswagen y songent déjà et investissent dans ce projet.

De même, l’existence d’une batterie 100 % recyclable fait rêver les consommateurs. Toute l’importance de l’investissement en recherche et développement prend du sens, un futur plus vert est un futur pensé et réfléchit au profit de tous. Ainsi, outre le modèle de véhicule choisit rappelez-vous que le type de conduite adopté joue un rôle capital dans le décompte total d’émission de CO2 par voyage. Rien que le frottement des roues sur le bitume émet des particules fines dans l’air, c’est dire si notre mode de conduite à une grande importance !
Chez Confortauto France nous voulons nous faire écho des nouveautés sur le sujet de la voiture électrique et les partager avec vous. Nous faisons confiance aux fournisseurs de voitures et de pneus et voulons faire partie de ce changement. Pour cette raison, nous avons décidé de vendre les produits des marques écologiques, comme c’est le cas des pneus Insa Turbo. N’hésitez pas et contactez avec nous en cas de demandes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *