Contrôler l’usure des pneus : comment le faire ?

Un homme photographie un pneu monté Godzilla. Contrôler l'usure des pneus est fondamental.

Plus nos pneus sont usés ou lisses, plus les risques d’accidents et/ou de contraventions augmentent. En effet, un pneu usé est un pneu dangereux pour notre sécurité et pour celle des automobilistes qui croisent tous les jours notre route. Le risque d’accident se démultiplie, notamment sur sols mouillés ou enneigés, car l’adhérence du pneu diminue avec l’usure. Or, l’adhérence, c’est entre autre ce qui nous maintient sur la route ! En terme général la durée de vie d’un pneumatique est de 40 000 km ! Mais comment reconnaitre un produit avec ces caractéristiques et contrôler l’usure des pneus ? Comment savoir à quel moment elle devient dangereuse ?

Reconnaître et contrôler l’usure des pneus

Tout d’abord, il faut connaître quelques termes basiques du monde des pneus. La surface de contact entre le pneumatique et la route est la bande de roulement du pneu. Elle est caractérisée par de profondes rainures qui oscillent sur un pneu neuf entre 10 et 15 mm de profondeur. Elles permettent une meilleure adhérence au sol et une bonne évacuation de l’eau de pluie et de la neige en évitant ainsi l’aquaplaning. Cependant, il faut savoir qu’avec le temps, les kilomètres, les freinages, c’est-à-dire, la simple utilisation, la gomme du pneu s’use et les sculptures s’effacent peu à peu. Contrôler l’usure des pneus pour qu’elle ne dépasse pas de 1,6 mm de profondeur est donc fondamental. Dans le cas des pneus d’hiver, le minimum est même recommandé à 4 mm.

En effet, lors d’un accident ou d’un contrôle de police, si vos pneus ont une usure plus importante, c’est-à-dire, une profondeur inférieur à celle autorisée, vous serez considéré comme responsable. Ainsi, pour éviter ce genre de problème, le mieux est de contrôler l’usure des pneus. Pour cela, nous vous recommandons de braquer vos roues puis de regarder votre bande de roulement. Vous y trouverez ce que l’on appelle des témoins d’usures (petites bosses en caoutchouc situées à l’intérieur des sculptures), ils sont plusieurs autours de la roue. Lorsque les sculptures atteignent ces petits témoins, c’est qu’il est grand temps de changer de pneu. Il est aussi possible de se munir d’une jauge spéciale que l’on place dans les rainures du pneu et qui vous indiquera la profondeur de ces dernières. Tout ceci ne nous prendra pas plus de dix minutes et nous évitera bien des ennuis !

Identifier l’usure

Il faut savoir aussi que l’usure du pneumatique peut ne pas être uniforme, mais asymétrique, et par exemple n’être usés que sur les côtés gauches. Il s’agit alors d’un défaut de parallélisme qui doit être corrigé lors du montage par des professionnels, presque toujours dans un centre de montage spécialiste. Le sous ou sur-gonflage peuvent aussi entraîner une usure précoce de nos pneus : pour le premier, elle sera plus marquée au niveau des flancs du pneu ; pour le second, elle sera plus importante au centre de la bande de roulement. Il devient donc aussi important de vérifier régulièrement le niveau de pression de nos pneus.

N’oublions pas que la surface de contact du pneumatique avec la route n’est finalement pas supérieure à celle d’une feuille A4 et qu’une grande partie de notre sécurité tient à la qualité de cette adhérence ! Alors n’hésitons pas à régulièrement vérifier l’état de notre véhicule sans ignorer qu’il faut contrôler l’usure des pneus !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *