Comment changer une roue de voiture : ce dont vous aurez besoin

Changer une roue de voiture, voire de petit camion, ce n’est pas sorcier. Il suffit d’avoir de la méthode et de ne pas avoir peur de se salir quelque peu. Mais, au fait, de quoi aurez-vous besoin pour vous en sortir ? Voici les outils et accessoires que vous devez avoir dans votre véhicule pour être paré à un changement de roue.

Comment changer une roue de voiture

Changer une roue de voiture : il vous faudra un cric

Sans cric (manuel ou gonflable), vous aurez du mal à vous en sortir, surtout si vous êtes seul. Les solutions improvisées avec quelques gros bras et un étais de fortune ne seront pas toujours couronnées de succès et pourraient vous exposer à des accidents lors du démontage/montage. La plupart des véhicules sont vendus avec un cric, souvent placé sous la roue de secours ou dans un compartiment à son côté.

Sans roue de secours, ça devient très difficile

En parlant de roue de secours, mieux vaut en avoir une ! Méfiez-vous car, parfois, la roue de secours fait partie… des options ! Si vous en avez une, elle sera soit conventionnelle, à savoir une roue en tous points identique à celle que vous devrez changer, soit de type “galette”. Elles se montent de la même manière mais la galette doit être remplacée le plus tôt possible par une roue conventionnelle.

Pour changer un pneu : de bons gants, une clef adaptée et à vous de jouer

La clef de roue sera elle aussi fréquemment (mais pas systématiquement) fournie avec le véhicule. Il en existe de différents types, celui en croix restant le plus efficace. Un tournevis ou une lame de couteau-suisse pourra vous être utile pour déloger l’éventuel enjoliveur ou un bouchon de protection d’écrou. Des gants larges et épais vont aideront à me pas vous salir, ne pas vous blesser et à avoir un maintien ferme de la clef de roue.

Une lampe frontale pourra vous être utile en cas de crevaison de nuit en rase campagne (plus commode quand-même que la faible lampe du téléphone portable tenu dans la bouche). Pour la sécurité, n’oubliez pas, bien entendu, votre gilet jaune et le triangle de signalisation. Un poil de méthode, un soupçon de patience et vous vous en sortirez très bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *